Sonia Gomes, To De Kooning, 2019. Mixed Media, 180 × 90 × 60 cm © Sonia Gomes; Courtesy of Mendes Wood DM São Paulo, Brussels, New York; Foto: Bruno Leão

Sonia Gomes - I rise

I’m a Black Ocean, Leaping and Wide
12 octobre 2019 – 08 mars 2020

À LA MEZZANINE DU MUSÉE

My work is black, it is feminine, and it is marginal. I‘m a rebel.

- Sonia Gomes

Avec I Rise – I’m a Black Ocean, Leaping and Wide dans le Musée Frieder Burda, Baden-Baden, ainsi qu’au Salon Berlin a lieu la première exposition personnelle institutionnelle de la brésilienne Sonia Gomes en Europe.

Les sculptures biomorphiques de Sonia Gomes sont d’une présence inquiétante, même magique. Née en 1948 en tant que fille illégitime d’un industriel blanc et d’une femme noire elle grandit entre deux mondes. Dans son œuvre Gomes transforme des matériaux des plus variés comme de vieux textiles, des bois flottés, des meubles ou bien de la laine en sculptures et en installations volumineuses. En même temps ses œuvres développent une originalité, une virtuosité formelle et une matérialité qui puisent dans l’art populaire et dans les traditions spirituelles africaines, dans le langage conceptuel du surréalisme, dans le modernisme brésilien et dans l’art contemporain actuel.

En tant que réflexion sur une icône du Musée Frieder Burda la peinture Untitled XV de Willem de Kooning l’artiste créa la sculpture To De Kooning 2019. Le choix de couleurs de Sonia Gomes et les entrelacements font entrer les deux œuvres dans un dialogue fascinant.

Le titre poétique de l’exposition est inspiré par des passages du poème Still I rise de Maya Angelou (1928-2014). Il s’agit d’une protestation hymnique contre le racisme, la violence sexuelle, la marginalisation des femmes noires et de l’histoire de l’esclavage. Après sa participation à la biennale de Venise en 2015, Sonia Gomes appartient aujourd’hui aux artistes femmes les plus influentes du Brésil.