PressePresse

Communiques de presse archivesCommuniquesdepressearchives
Georg Baselitz
Fingermalerei III - Adler
1972
160 x 130 cm
oil on canvas


Museum Küppersmühle für Moderne Kunst, Sammlung Ströher
© Georg Baselitz, 2009
No royalties for publication if related to the exhibition
at the Museum Frieder Burda, Baden-Baden

Georg Baselitz
Der Hirte
1966
163 x 130,7 cm
oil on canvas


Museum Frieder Burda, Baden-Baden
© Georg Baselitz, 2009
No royalties for publication if related to the exhibition
at the Museum Frieder Burda, Baden-Baden

Georg Baselitz
Wir daheim
1996
300 x 400 cm
oil on canvas


MKM Museum Küppersmühle of Modern Art, Duisburg, Ströher Collection
© Georg Baselitz, 2009
No royalties for publication if related to the exhibition
at the Museum Frieder Burda, Baden-Baden
Rétrospective majeure consacrée à Georg Baselitz au Musée Frieder Burda et à la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden
Téléchargement sous Acrobat Reader

Baden-Baden. Du 21 novembre 2009 au 14 mars 2010, le Musée Frieder Burda et la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden consacreront une exposition rétrospective à Georg Baselitz. Avec 140 chefs-d’œuvre exposés, l’exposition propose une vision globale de la créativité de l’artiste allemand et permet à mieux apprécier son œuvre. L’exposition se tiendra aux deux musées voisins, le Musée Frieder Burda et la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden, le Musée Frieder Burda se concentrant sur 50 ans de peinture, la Kunsthalle sur 30 ans de sculpture. Le commissariat de l’exposition est assuré par le peintre Georg Baselitz lui-même en collaboration avec M Götz Adriani pour le Musée Frieder Burda et Mme Karola Kraus pour la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden.

Georg Baselitz compte parmi les artistes contemporains les plus recherchés, il est reconnu dans le monde entier. C’est grâce à des artistes comme Baselitz que l’art allemand est parvenu à une renommée internationale jamais atteinte jusqu’alors. Aujourd’hui, les œuvres de Baselitz se retrouvent dans tous les musées et collections de premier rang. Ses expositions personnelles, de l’exposition au Musée Guggenheim à New York en 1995 jusqu’à celle à la Royal Academy of Arts à Londres en 2007, se révélèrent être un pôle d’attraction.

50 ans de peinture au Musée Frieder Burda

La rétrospective Georg Baselitz au Musée Frieder Burda poursuit la série de grandes rétrospectives fondées sur des prêts de collections privées, consacrées notamment à Sigmar Polke en 2007 et à Gerhard Richter en 2008. La plupart des œuvres exposées au sein de « Baselitz. Une rétrospective » proviennent d’importantes collections privées, à savoir celles de Josef Froehlich, Sylvia et Ulrich Ströher, Friedrich Christian Flick, Uli Knecht et Frieder Burda, environ 15 travaux sont de la propriété privée de Georg Baselitz. L’exposition comprend environ 80 peintures et 40 travaux sur papier du jeune Baselitz jusqu’aux œuvres récentes, offrant ainsi un aperçu significatif de l’évolution artistique de l’artiste allemand.
Pour son « deuxième accrochage » à partir de 4 février 2010, la rétrospective se renouvellera en partie. Cette deuxième partie de l’exposition, dont le commissariat sera également assuré par Georg Baselitz, comprendra des tableaux supplémentaires du peintre représentant ses 50 ans de créativité artistique.

En cinq décennies, Baselitz a créé un œuvre insaissisable et varié, en suivant de nouveaux chemins il a posé de nouveaux jalons artistiques. La série des « héros », dont neuf exemples sont exposés dans le cadre de l’exposition au Musée Frieder Burda, fut créée au milieu des années 60. En renversant radicalement les conventions du portrait classique, Baselitz y représente des corps de soldats disproportionnés qui irritent le spectateur par leur style quasi monumental. La dissolution des motifs à partir de 1966, leur « fracturation » et reconstruction, mène à la série des « tableaux à fractures ».
Cette libération de la représentation picturale, qui devient désormais indépendante du motif et son contenu, atteint son sommet en 1969 avec les premières peintures « tête en bas », qui fondent la renommée internationale de Georg Baselitz. Dans le processus de l’inversion du motif, soit des corps, portraits, vie mortes, soit des paysages ou bouts d’animaux, Baselitz fait preuve de son goût pour l’expérimentation.

30 ans de sculpture à la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden

L’exposition « 30 ans de sculpture » à la Staatliche Kunsthalle est consacrée aux œuvres sculpturales de l’artiste. Elle comprend une multitude de sculptures, de son premier travail « Modell für eine Skulptur » réalisé en 1979, jusqu’à sa plus récente sculpture « Volk Ding Zero », qui sera présenté à Baden-Baden pour la première fois. Chacune des neuf salles d’exposition, qui disposent d’un eclairage zénithal, hébergera des sculptures issues des neuf périodes de Baselitz qui marquent son œuvre. Là, où il y a une corrélation thématique, elles seront exposées en juxtaposition avec des peintures.

Son approche de la peinture était toujours caractérisée par sa résistance à toute sorte de restriction téchnique ou morale, il proclamait la libération du coup de brosse. Baselitz le sculpteur agit pareillement : en découpant le bois à la scie à ruban, la hache ou le ciseau, il lui laisse son caractère brut et non construit. Les lignes brutes résultent d’une volonté rigoureuse qui se manifeste intentionnellement par la puissance du geste. La figuration en dépend et lui confère son aspect original.

Baselitz a fait ses premiers pas vers la sculpture en 1979, étant convaincu que le language de la sculpture était plus directe et plus facile à déchiffrer, et qu’il jouissait de plus de vivacité que celui de la peinture. Dès le début, ses sculptures étaient marquées par le refus de toute forme d’harmonie ou de symétrie. Bien que ses premières sculptures traitaient le sujet du corps, ses sculptures ne visaient pas à représenter des personnages concrets mais elles fonctionnaient en tant que porteurs de ses idées artistiques. Il attaque les troncs d’érable, de tilleul, d’hêtre rouge ou de cèdre avec agressivité en évitant toute adresse, toute élégance artistique manuelle, créant ainsi ce qui apparaît au spectateur comme étant des « statues pleines de plaies ».

Deux catalogues sont édités à l’occasion de cette exposition :

« Baselitz. 50 ans de peinture », édité pour la fondation Frieder Burda par Götz Adriani, avec des textes de Götz Adriani, Georg Baselitz, Siegfried Gohr et Kay Heymer. Hatje Cantz Verlag, Ostfildern 2009, 208 pages, 150 illustrations, 24,80 euros.

« Georg Baselitz. Sculptures », édité par Karola Kraus, avec des textes de Karola Kraus, Georg Baselitz et Eric Darragon. Distanz Verlag, Berlin 2009, 240 pages, 29,90 euros.

Baden-Baden, en Decembre 2009

Vous trouverez du matériel photographique sur notre site web page « Photo » / « Exposition »

Information:
« Baselitz. Une rétrospective ».
Au Musée Frieder Burda et à la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden
Du 21 novembre 2009 au 14 mars 2010

Musée Frieder Burda
Lichtentaler Allee 8b, 76530 Baden-Baden,
www.museum-frieder-burda.de
Tél.: (00)49-(0)7221-3989834, télécopieur: (00)49-(0)7221-3989830
Heures d’ouvertures: mardi à dimanche de 10 à 18 heures, lundi fermé

Staatliche Kunsthalle Baden-Baden
Lichtentaler Allee 8a, 76530 Baden-Baden, www.kunsthalle-baden-baden.de
Tél. : (00)49-(0)7221-300776-3, télécopieur : (00)49-(0)7221-30076-500
Heures d’ouvertures : mardi à dimanche de 10 à 18 heures, lundi fermé

Perspective :

25 mars 2010 au 20 juin 2010
La collection Frieder Burda

2 juillet 2010 au 14 novembre 2010
Miró


Contact presse Musée Frieder Burda:
Horst Koppelstätter
Koppelstätter Kommunikation GmbH
Friedrichstr. 2, 76530 Baden-Baden
Tél.: (00)49-(0)7221-97372-11, fax: (00)49-(0)7221-97372-22
hok@koppelstaetter-kommunikation.de

Contact presse Staatliche Kunsthalle Baden-Baden:
Dr. Dirk Teuber
Lichtentaler Allee 8a, 76530 Baden-Baden
Tél. : (00)49-(0)7221-30076-404, télécopieur : (00)49-(0)7221-30076-500
teuber@kunsthalle-baden-baden.de